fr | en
Centre Jean Bodin

Séparés par des virgules

L'homme rétréci par les Lumières Xavier MARTIN

Chaque jour, dans les médias et dans notre enseignement, l'on entend dire que les "Lumières", fierté française, ont révélé à l'univers l'idée majeure d'une unité du genre humain.

Exorbitant malentendu, car c'est l'inverse : en réalité, dans leur théorie, elles ont disloqué la famille humaine, ou obstinément incliné à le faire.

Qu'un Diderot, un Voltaire, et consorts, aient clairement nié la consistance d'un genre humain, était logique en fait, selon certains principes dont ils se rengorgeaient, car c'était du "progrès". Par voie de conséquence, ils en sont arrivés à sous-humaniser de grandes masses d'"appelés hommes". L'affaire est surprenante. Mensonge, erreur ou ignorance, les meilleures historiens cautionnent le contresens, qu'avec simplicité ce modeste volume, abondamment nourri des textes de l'époque, s'essaie à établir et à analyser. Répondant à de bienveillantes sollicitations, Xavier Martin se propose là de distiller, avec une percutante fluidité, la quintessence, en quelque sorte, de sa douzaine d'ouvrages antérieurs, pour qu'en soient mieux connus les étonnants apports





Scroll